Syndrome de fatigue chronique (CFS/ME)

Syndrome de fatigue chronique (CFS/ME)

Le syndrome de fatigue chronique (SFC) est une maladie de longue durée qui présente un large éventail de symptômes. Le symptôme le plus courant est une fatigue extrême.

Le CFS est également connu sous le nom de ME, qui signifie encéphalomyélite myalgique. De nombreuses personnes appellent cette maladie SFC/EM.

Le SFC/ME peut toucher tout le monde, y compris les enfants. Il est plus fréquent chez les femmes et a tendance à se développer entre le milieu de la vingtaine et le milieu de la quarantaine.

Voici ce que vous devez savoir sur le SFC, y compris les symptômes, lesoptions de traitement et les perspectives.

1) Parmi les autres symptômes caractéristiques, on peut citer

– Sommeil non réparateur

– Difficultés de mémoire, de concentration et d’attention

– Étourdissements qui s’aggravent lorsque l’on passe de la position couchée ou assise à la position debout

Cette affection est également connue sous le nom d’encéphalomyélite myalgique (EM). On l’abrége parfois en ME/CFS. Le terme le plus récent proposé est la maladie d’intolérance systémique à l’effort (MSEI).

A. Symptômes

Les symptômes du syndrome de fatigue chronique peuvent varier d’une personne à l’autre, et la gravité des symptômes peut fluctuer d’un jour à l’autre. Les signes et les symptômes peuvent comprendre :

– Fatigue

– Problèmes de mémoire ou de concentration

– Mal de gorge

– Maux de tête

– Ganglions lymphatiques élargis dans le cou ou les aisselles

– Douleurs musculaires ou articulaires inexpliquées

– Étourdissement qui s’aggrave lorsque l’on passe de la position couchée ou assise à la position debout

– Un sommeil réparateur

– Épuisement extrême après un exercice physique ou mental

2) Quand consulter un médecin

La fatigue peut être le symptôme de nombreuses maladies, telles que des infections ou des troubles psychologiques. En général, consultez votre médecin si vous souffrez d’une fatigue persistante ou excessive.

3) Diagnostiquer le syndrome de fatigue chronique (SFC/ME)

Il n’existe pas de test spécifique pour le SFC/ME, le diagnostic est donc établi sur la base de vos symptômes et en excluant d’autres conditions qui pourraient être à l’origine de vos symptômes.

Votre médecin généraliste vous demandera quels sont vos symptômes et vos antécédents médicaux. Vous pouvez également passer des tests sanguins et urinaires.

Comme les symptômes du SFC/EM sont similaires à ceux de nombreuses maladies courantes qui se guérissent généralement d’elles-mêmes, un diagnostic de SFC/EM peut être envisagé si vous ne vous rétablissez pas aussi vite que prévu.

A. L’élimination des autres causes potentielles de votre fatigue est un élément clé du processus de diagnostic. Parmi les affections dont les symptômes ressemblent à ceux du SFC, citons

– mononucléose

– La maladie de Lyme

– la sclérose en plaques

– lupus (SLE)

– hypothyroïdie

– fibromyalgie

– trouble dépressif majeur

– l’obésité sévère

– les troubles du sommeil

Les effets secondaires de certaines drogues, telles que les antihistaminiques et l’alcool, peuvent également imiter les symptômes du SFC.

En raison des similitudes entre les symptômes du SFC et de nombreuses autres maladies, il est important de ne pas s’auto-diagnostiquer. Parlez à votre médecin de vos symptômes. Il pourra vous aider à les soulager.

4) Potentielle Traitement du syndrome de fatigue chronique (CFS/ME)

Il n’existe actuellement aucun traitement spécifique pour le SFC.

Chaque personne présente des symptômes différents et peut donc avoir besoin de différents types de traitement pour gérer le trouble et soulager ses symptômes.

Travaillez avec votre équipe de prestataires de soins de santé afin de créer le meilleur plan de traitement pour vous. Ils peuvent passer en revue avec vous les avantages et les effets secondaires possibles des thérapies.

5) Le traitement du SFC/ME vise à soulager les symptômes. Votre traitement dépendra de la manière dont le SFC/ME vous affecte.

A. Les traitements comprennent :

– la thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

– un programme d’exercices structuré appelé « thérapie d’exercices gradués » (GET)

– des médicaments pour contrôler la douleur, les nausées et les problèmes de sommeil

La plupart des personnes atteintes du SFC s’améliorent avec le temps, bien que certaines ne se rétablissent pas complètement.

Il est également probable qu’il y ait des périodes où vos symptômes s’améliorent ou s’aggravent.

Les enfants et les jeunes atteints de SFC/EM ont plus de chances de se rétablir complètement.

6) Médecine alternative

L’acupuncture, le tai chi, le yoga et les massages peuvent aider à soulager la douleur associée au SFC. Consultez toujours votre médecin avant d’entamer un traitement alternatif ou complémentaire.

7) Causes

La cause du syndrome de fatigue chronique est encore inconnue. Certaines personnes peuvent naître avec une prédisposition pour ce trouble, qui est alors déclenché par une combinaison de facteurs. Parmi les déclencheurs potentiels, on peut citer

– Les infections virales. Comme certaines personnes développent un syndrome de fatigue chronique après avoir eu une infection virale, les chercheurs se demandent si certains virus pourraient déclencher le trouble. Les virus suspects sont notamment le virus Epstein-Barr, l’herpèsvirus humain 6. Aucun lien concluant n’a encore été trouvé.

– Problèmes du système immunitaire. Le système immunitaire des personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique semble être légèrement affaibli, mais on ne sait pas si cet affaiblissement est suffisant pour provoquer réellement le trouble.

– Déséquilibres hormonaux. Les personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique présentent aussi parfois des taux sanguins anormaux d’hormones produites dans l’hypothalamus, l’hypophyse ou les glandes surrénales. Mais l’importance de ces anomalies est encore inconnue.

– Traumatisme physique ou émotionnel. Certaines personnes déclarent avoir subi une blessure, une opération ou un stress émotionnel important peu avant le début de leurs symptômes.

A. Facteurs de risque

Les facteurs qui peuvent augmenter votre risque de syndrome de fatigue chronique sont notamment les suivants

– L’âge. Le syndrome de fatigue chronique peut survenir à tout âge, mais il touche le plus souvent des adultes jeunes ou d’âge moyen.

– Le sexe. Le syndrome de fatigue chronique est diagnostiqué beaucoup plus souvent chez les femmes que chez les hommes, mais il se peut que les femmes soient simplement plus susceptibles de signaler leurs symptômes à un médecin.

B. Complications

Parmi les complications possibles du syndrome de fatigue chronique, on peut citer

– Restrictions du mode de vie

– Augmentation des absences au travail

– L’isolement social

– Dépression

8) Vivre avec le syndrome de fatigue chronique (CFS/ME)

Vivre avec un SFC/ME peut être difficile. Une fatigue extrême et d’autres symptômes physiques peuvent rendre difficile la réalisation des activités quotidiennes. Vous devrez peut-être apporter des changements majeurs à votre mode de vie.

Le SFC/ME peut également affecter votre santé mentale et émotionnelle, et avoir un effet négatif sur votre estime de soi.

En plus de demander à votre famille et à vos amis de vous soutenir, vous pouvez trouver utile de parler à d’autres personnes atteintes d’EFC/EM.

Laisser un commentaire