You are currently viewing L’étiopathie Qu’est-ce que c’est ?

L’étiopathie Qu’est-ce que c’est ?

Médecine manipulatrice, l’étiopathie séduit de plus en plus. Certains cas d’infertilité ont été traités, comme d’autres douleurs plus courantes de la grossesse ou des maladies infantiles fréquentes. Mais qu’est-ce que c’est ?

1) Qu’est-ce que l’étiopathie ?

En plein essor, cette pratique traite sans médicaments la plupart des maux du quotidien, qu’il s’agisse de troubles ORL, respiratoires, articulaires ou digestifs . C’est une médecine manuelle qui se base sur une analyse à la source des pathologies. Souvent confondue avec d’autres pratiques manipulatoires, l’étiopathie se distingue de toutes les autres méthodes médicales par son approche spécifique du diagnostic.

Si les diagnostics classiques sont attachés à la partie du corps où siège la souffrance, le trouble, la nullité ( approche analytique du corps humain ), le diagnostic étiopathique est basé sur une approche systémique du corps humain, qui considère le fonctionnement des organes et appareils du corps humain dans leurs différentes interactions. Cette approche systémique induit une façon très particulière d’analyser les causes des phénomènes pathologiques dont nous pouvons souffrir, permettant de déterminer précisément d’où vient le mal, et donc de choisir et de conduire les traitements appropriés, par la manipulation.

L’acte étiopathique permet une intervention rapide pour traiter le patient ou permettra de l’orienter vers le médecin approprié. Mais attention, l’étiopathie ne prétend pas pouvoir tout soigner, elle se contente d’agir sur les échecs lorsqu’ils sont à un stade évolutif. Environ 500 praticiens sont présents sur le territoire français. Les consultations, d’un coût d’environ 50 euros, ne sont pas remboursées par la sécurité sociale mais sont de plus en plus soutenues par les mutuelles.

2) L’origine de L’éthiopathie

Fondée en 1963 par le français Christian Trédaniel l’étiopathie est une méthode de raisonnement pour déterminer les causes d’un problème de santé et les supprimer en agissant sur elles. Ses techniques d’intervention sont exclusivement manuelles. Le terme « étiopathie » vient du grec aitia (« cause ») et pathos (« ce qui affecte le corps »).

L’étiopathie s’inscrit dans la longue tradition des thérapies manuelles. Aussi loin que l’on puisse remonter aux origines, d’Asklepios à Ambroise Pare, on trouve encore des traces de ces techniques essentielles pour soutenir le corps dans sa fonctionnalité naturelle.

Les étiopathes qui s’engagent à respecter les règles de conduite établies par la profession sont inscrits au Registre national des étiopathes (RNE). Depuis 1986, le RNE adresse chaque année la liste de ses praticiens au ministère de la Santé.

3) L’étiopathie, pour qui ?

1. Pour les couples qui désirent un enfant.

Si vous avez un désir d’enfant et que vous avez du mal à tomber enceinte, vous pouvez consulter un étiopathe pour poser un diagnostic qui peut être différent et, dans certains cas, répondre aux problèmes de fertilité en question.

2. Pour les femmes enceintes

Les femme enceinte peuvent trouver dans l’étiopathie un véritable allié. En effet, elle permet, entre autres, de soulager la femme de certains de ses symptômes de grossesse , comme les nausées et les vomissements , ainsi que les douleurs lombaires. De plus, à l’approche de l’accouchement, des séances d’étiopathie peuvent aider à préparer le corps de la femme à donner naissance à son enfant de manière moins douloureuse.

3. Pour les femmes après une grossesse

Le corps de la femme a été perturbé pendant la grossesse. Plusieurs troubles du post-partum (douleurs articulaires, fatigue, perturbation du cycle…) peuvent bénéficier de la pratique étiopathique pour être dissipés, afin de différer les fonctions du corps.

4. Pour les enfants

Dès les premiers jours, un nourrisson peut suivre un soin étiopathique. Cela sera utile par exemple en cas de déformation du crâne ou de crâne aplati du bébé. L’étiopathie peut par la suite éviter à l’enfant, dans de nombreux cas, la prise de médicaments, lors de maladies plus ou moins courantes comme les otites, les rhinopharyngites, les sinusites, les reflux gastro-œsophagiens (ou RGO), les problèmes de digestion ou l’asthme.

4) Comment Pratique-t-on L’éthiopathie ?

La consultation d’étiopathie se déroule en deux temps : l’analyse clinique étiopathique et le traitement.

La méthode étiopathique est basée sur des lois, établies de longue date et approuvées unanimement par la communauté scientifique : interrelations physiologiques, processus neurologiques, hormonaux…

En général, deux à six interventions permettent de traiter avec succès les affections courantes. Le traitement est plus long chez les patients atteints de maladies chroniques. Le traitement étiopathique ne nécessite pas de consultation d’entretien.

5) Quelles sont les différences avec l’ostéopathie ?

L’étiopathie est donc une thérapie manuelle – tout comme l’ostéopathie. Cependant, il existe quelques différences. La première de ces différences réside dans la formation. En 6 ans, les futurs étiopathes peuvent être formés dans un programme d’enseignement commun aux différents établissements (situés à Paris, Rennes, Toulouse et Lyon). Les examens sont nationaux et les promotions sont réduites.

Jusqu’à très récemment, l’ostéopathie était enseignée à travers des formations très différentes, tant au niveau du nombre d’années d’études que des différences de programmes d’une école à l’autre. C’est pourquoi, à l’heure actuelle, les patients n’ont pas tous la même expérience d’un cabinet d’ostéopathie à l’autre. Certains ostéopathes vont pratiquer les mêmes gestes que nous – de l’histoire du reboutage (ndlr : on retrouve des traces de réduction depuis l’Antiquité) – quand d’autres auront une approche complètement différente.

En revanche, si vous allez consulter plusieurs étiopathes, on peut évidemment trouver des différences dans la personnalité de chacun, mais la thérapie, elle sera la même.

Laisser un commentaire